La perte de poids selon son type glandulaire ou comment équilibrer son corps

 

La perte de poids d’après son type glandulaire n’est pas considérée comme un régime. C’est avant tout une façon de rééquilibrer son corps. Cet équilibre est d’abord physique mais il agit aussi sur le plan psychique.
La connaissance de sa glande dominante est un outil fort utile lors d’excès de poids, de problèmes digestifs, de fatigue ou même d’épuisement.


L’intérêt de connaître sa glande endocrine dominante va nous permettre de mieux comprendre notre fonctionnement physique et émotionnel lorsque l’on veut perdre des kilos ou au contraire en récupérer, ou lorsque l’on porte une attention particulière à son état de santé et à son bien-être. Connaître son rythme alimentaire idéal pour éviter les fringales et les « coups de fatigue » ; quels sont les aliments qui favorisent
la prise de poids (indépendamment des calories) en stimulant la glande endocrine dominante, ou au contraire ceux qui la calment.


Les glandes endocrines sécrètent des hormones dans le sang. Ce sont nos goûts profonds qui sont ainsi exprimés. 

Non seulement les glandes endocrines nous dominent, mais elles dictent notre façon de nous alimenter, de nous vêtir, du métier que nous choisissons, de l’endroit du corps où se placera notre embonpoint.


Nous naissons avec une glande dominante et nous mourrons avec la même glande dominante. Durant notre vie, cette glande peut varier d’intensité. Lorsqu’elle devient trop dominante, elle peut devenir dictatrice. D’où l’intérêt de la connaître et de pouvoir l’équilibrer, soit en la calmant ou en la stimulant. Ceci au moyen de plantes, herbes, tisanes, huiles ou également par la réflexologie.

 

Télécharger l'article au format PDF